Le gorille de la rivière Cross

 

Espèces menacées - gorille de la rivière Cross 1

Présentation :

Rappelons qu’il existe deux espèces de gorilles, chacune étant divisée en deux sous-espèces.

    1)Gorille de l’Ouest :

  • Gorille des Plaines de l’Ouest (Gorilla gorilla gorilla) avec 94 000 individus.
  • Gorille de la Rivière Cross (Gorilla gorilla diehli) avec une population inférieur à 250 membres.
    2)Gorille de l’Est :

  • Gorille des Plaines de l’Est (Gorilla beringei graueri) estimés à 5000 spécimens.
  • Gorille des Montagnes (Gorilla beringei beringei) avec moins de 880 individus.

Avec moins de 250 individus recensés, le gorille de la rivière Cross apparaît sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) comme l’espèce de gorille la plus menacée au monde. Bien qu’il soit fortement menacé comme le grand hapalémur, il n’apparaît pas dans la liste des 25 primates les plus menacés publiée par l’UICN. Néanmoins le cas du gorille de la rivière Cross a été débattu lors de la constitution de cette liste même s’il n’y apparaît pas.
L’histoire de la découverte de ce gorille remonte à seulement un peu plus d’un siècle. En effet il a été reconnu comme une espèce à part entière qu’à partir de 1904. Huit crânes de gorille de la Rivière Cross furent analysés à Berlin. Plusieurs éléments permirent de dissocier ses créatures à leurs voisins. À la suite de ces analyses, le zoologiste Paul Matschie nomma Gorilla diehli d’après Diehl, le nom de l’homme qui lui avait fait parvenir les crânes.

carte-localisation-gorille-de-la-rivière-Cross

Localisation :

Ce mammifère vit sur un territoire de seulement 12 000km², à cheval sur la frontière entre le Cameroun et le Nigéria. Il est localisé autour des sources de la Rivière Cross.

3 sites ont été localisés au Nigéria et 5 au Cameroun:

    Nigéria :

  • Mont Afi (130-1300 mètres d’altitude)
  • Monts Mbe (110-900 mètres d’altitude)
  • Division Okwangwo, Parc National de la Rivière Cross (40-700 mètre d’altitude)
    Cameroun :

  • Takamanda (80-1500 mètres d’altitude)
  • Rivière Mone (110-1200 mètre d’altitude)
  • Mbulu (500-2000 mètre d’altitude)
  • Monts Kagwene (1700-2000 mètre d’altitude)
  • Bechati-Fossimondi-Besali (500-1200 mètres d’altitude)

Espèces menacées - gorille de la rivière Cross 2

Menaces :

Le gorille de la rivière Cross est confronté à de nombreuses menaces. La plus révélatrice est la déforestation. En effet, la fragmentation de l’habitat nuit énormément à l’espèce.
L’accès routier dans cette région est mauvais, c’est pourquoi de nouvelles routes sont créées afin de faciliter l’accès aux soins médicaux, aux commerces, etc.
Toutefois, en améliorant les services de transport, l’environnement de ces animaux est directement impacté.
Ces nouveaux aménagements facilitent l’accès aux zones préalablement protégées, par conséquent, les forêts sont de plus en plus confrontées à la destruction, au braconnage et à la chasse.
De plus, cela pourrait bloquer la migration des groupes de gorilles d’un habitat à un autre ce qui causerait leur isolement.
Malgré de nombreux efforts contre le braconnage et la chasse, quelques massacres isolés se produisent. Leurs os sont utilisés dans la médecine traditionnelle et comme fétiches.
La viande de gorille étant réputée, une importante demande autour de celle-ci résident dans toute l’Afrique Sub-saharienne.
Les petits quant à eux peuvent être sources de commercialisation, ils sont vendus pour la plupart du temps comme animaux domestiques.

Espèces menacées - gorille de la rivière Cross 3

Effort de conservation :

Ce gorille étant le plus menacé au monde, de nombreuses initiatives pour sa protection ont été mise en place.
Plusieurs associations sont sur le terrain afin de sensibiliser les petits villages, les écoles, et toutes les populations avoisinantes.

La mise en place d’éco-garde issus de villages environnants a été instaurée depuis quelques années. Leurs rôles est essentiel dans la protection de ces mammifères. En effet, ils sont chargés de collecter des informations sur les gorilles de la rivière Cross et de veiller à ce que le braconnage ne soit pas pratiqué.
Les habitats sont dorénavant protégés, le braconnage ainsi que la chasse y sont prohibés.
Quelques camps spécialement installés pour la protection du gorille ont été mis en place.
Aussi, afin de faciliter les recherches, un système de localisation satellite a été créé ce qui permet d’améliorer le suivi de ces animaux.
Plusieurs projets sont en cours d’élaboration tel que l’instauration d’un système informatique public afin de mieux sensibiliser les populations locales, nationales et internationales à la protection de cette espèce.

Espèces menacées - gorille de la rivière Cross 4

En savoir plus :

Les gorilles communiquent souvent par voie orale. Ils poussent différent cris dans différentes situations (par exemple, lorsqu’ils jouent, s’accouplent, ou lorsqu’un prédateur est repéré). Les mâles ont la particularité de se frapper la poitrine lorsqu’ils rencontrent des mâles rivaux. C’est un signe de force censé intimider son prochain.
Le dos argenté maintient la cohésion de son groupe. Il est maître de son clan et a comme devoir de le protéger face aux prédateurs.
La femelle pèse entre 70 et 100 kilos. Elle mesure environ 1.50 mètre de hauteur. Le mâle quand à lui peut peser jusqu’à plus de 180 kilos, et mesurer plus de 1.70 mètre. Ils ont une espérance de vie avoisinant les 40 ans.
Les gorilles de la rivière Cross se dissocient des autres gorilles par leurs plus petits crânes et leurs plus petites dents.

Espèces menacées - gorille de la rivière Cross 5

Reproduction :

La femelle atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 10 ans. Elle donnera naissance à des bébés tous les quatre ou cinq ans.
Il est impossible pour les femelles d’entamer une période de gestation tant qu’elles allaitent un petit.
Il n’y a pas de saison particulière pour la reproduction de cette espèce. La durée de gestation de la femelle est de 8,5 mois.
En général, les gorilles forment des groupes avec un mâle dominant, appelé le dos argenté, des femelles reproductrices, et leurs petits. En de rares occasions, il peut y avoir plus d’un mâle adulte dans le groupe. Ces mâles vivront par moment seuls ou avec d’autres mâles célibataires.
Si le dos argenté meurt, le groupe a de grande chance de se séparer, les femelles sont susceptibles de partir pour aller chercher un nouveau groupe reproducteur. Cependant, il peut arriver qu’un mâle subordonné reprenne la tête du groupe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>